Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Traditions quetchua Un blog qui présente le travail de José Pichamba, homme-médecine de tradition quechua qui fait partager le mode de vie des Indiens, huttes à sudation, quête de visions, philosophie andine, avec humour et dans un esprit toujours terre à terre.

Mariage traditionnel

1. 7 jours avant la cérémonie :

 

Le couple s'échange les "ceintures de vie" que chacun d'entre eux a réalisée. Chacun des 2 ne la quitte jamais pendant 7 jours et reste attentif à ce qui se produit. C'est un reflet de la relation, de la vie de couple à venir. L'entourage reste aussi attentif à ce qui se passe pour le couple : les enfants sont en général de bons observateurs chez les Indiens pour dire ce qu'ils voient "oh, la ceinture la gratte !" par exemple...

La ceinture de vie accompagne chaque enfant depuis sa naissance. Elle est agrémentée par les parents de décors brodés représentant tous les événements importants de sa vie, puis à 7 ans conjointement par les parents et les parrains de l'enfant, et enfin à ses 14 ans par le jeune lui-même jusqu'à son mariage.

 

2. Pendant les 7 jours avant la cérémonie :

 

Il y a plusieurs "tests", comme par exemple passer une nuit dans une pièce sans couverture pour se confronter à l'entraide... ou bien encore l'entourage teste et provoque volontairement les caractères de chacune des 2 personnalités du couple, des fois qu'ils ne se connaissent pas complètement, ça met les points sur les i !

 

3. Oui ou non :

 

Donc, dans la tradition quechua, et bien que cela se perde, ce n'est en théorie qu'au bout de 7 jours de tests et d'épreuves que le couple se sent sûr de se marier ou non. Si c'est oui, on passe à l'étape suivante...

 

4. Le couple de parrains :

 

Les futurs mariés choisissent un couple de "parrains" (il n'y a pas d'équivalent de traduction). Ce ne sont pas les parents, c'est un couple avec de l’expérience que choisit le jeune couple un peu comme un modèle, et une source de conseils. Leur rôle est très important pendant la cérémonie. 

 

5. Les confidences (le couple dans sa relation privée) :

 

Avant la cérémonie, la mariée s'entretient avec la marraine, et le marié avec le parrain, de façon indépendante. C'est le moment de vider son sac, et de confier tous les problèmes, les attentes et les peurs qu'on a. Avec leur expérience (tout à fait subjective donc, et non dogmatique : les parrains ne sont pas ici les représentants d'une idéologie, ni d'une religion, mais que de leur expérience et de leur coeur) les parrains conseillent les futurs mariés. On peut tout évoquer.

 

6. Paroles du couple parrain (le couple dans sa relation sociale ) :

 

C'est alors que devant la communauté rassemblée, autour d'un feu ou près d'une cascade ou tout autre lieu (naturel si possible), 1 des 2 parrains, ou les 2 parrains parlent devant les mariés ... du mariage ! L'homme rappelle donc au futur marié ce que cela signifie d'être un homme marié au sein d'une communauté. Il a ses droits et ses devoirs (de travail, de responsabilité). Ce qui peut donner dans une communauté quechua : " tu te lèves le matin et tu dois aller travailler la terre pour nourrir ta famille..." ou pour la future mariée " tu récolteras les pommes de terre et ira planter le maïs à telle pleine lune..." Le couple parrain peut faire appel pour "soutenir leur parole" (comme on dit là-bas) à des tierces personnes, douées d'une parole poétique et agréable pour l'ensemble de la communauté, ou de conseils remarquables pour intervenir pendant la cérémonie.

 

7. Echange des ceintures de vies :

 

Les futurs époux s'échangent donc leurs ceintures de vie. On les noue ensemble, ce qui fait désormais que c'est déjà une famille.

Chaque marié se présente alors au feu et s'entretient avec lui, car le feu, c'est le grand-père, plus âgé et plus sage que tous les êtres humains. Ce peut être une cascade, une rivière, enfin, un être plus vieux que le plus vieux des êtres humains. 

 

8. La corde et la fête :

 

Ensuite il y a un jeu avec les familles des deux époux, ils sont "attachés" ensemble, chaque famille tire d'un côté (famille mariée côté mariée, et vice-versa) et la famille qui gagne engage chez les festivités chez elle pendant 7 jours, et l'autre famille pendant les 7 jours suivants. Ce qui fait donc... 14 jours de fête !

Mais, attention, tous ceux qui touchent la corde s'engagent de leur côté à toujours veiller au bien-être du couple, ou tout au moins à s'en soucier, c'est-à-dire, si survient un problème, minimum s'inquiéter de savoir ce qui se passe entre eux et voir ce qui ne va pas.

 

Le long de la cérémonie et de la fête, musique, paroles et jeux ont le rôle de faire monter les émotions.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :